Comment allier voyage et mission humanitaire ?

Voyage et mission humanitaire sont deux notions qui paraissent incompatibles. Mais pour en avoir fait l’expérience à deux reprises, je peux affirmer le contraire. C’est même pour moi un moyen extraordinaire de voyager. Cela permet d’avoir un impact positif durant son voyage, et de ne pas voyager dans un seul but égoïste. Même si le voyage doit être un accomplissement personnel, il se doit aussi d’être un moment de partage et d’aide.

Les pièges à éviter

Cependant, voyage et mission humanitaire peut rimer avec arnaque. Il faut donc être vigilant lors de la création de ce type de voyage, car on peut être vite confronté à des pièges. En effet, ils existent malheureusement plusieurs centres ou agences qui profitent de la générosité internationale pour faire de gros bénéfices sans contreparties. L’important est d’être sûr de là où tu mets les pieds. Il est horrible de partir à l’autre bout du monde dans la volonté de semer le bien, et d’en revenir en ayant effectué le contraire. Et oui cela arrive notamment en Asie du sud-est ou des cas de faux orphelinats furent détectés. Mais ce n’est pas parce qu’il y a eu des dérives qu’il faut jeter le “volontourisme” à la poubelle. Cela peut être formidable, si c’est exercé dans de bonnes conditions.

C’est pourquoi je te conseille de bien choisir ton association. Pour cela tu as plusieurs stratégies. Souscrire à une plateforme comme freepackers.com qui répertorient les annonces d’associations certifiées nécessitant de l’aide pour une période et des missions données. Un abonnement est souvent requis, mais il te permettra de participer à plusieurs missions. Si tu ne trouves pas la mission de tes rêves, tu peux parcourir le web et comparer les ONG en quête de la mission qui te convienne.

Voyage et mission humanitaire en Inde

ALERTE SPOILER 🛎️

Cet article contient des liens affiliés vers des sites partenaires 👥

En passant par mes liens, tu n’auras aucun frais supplémentaire, mais par contre, je toucherais une petite commission. Ces liens affiliés sont un moyen de m’aider à te proposer des contenus gratuits, indépendants et sans publicité. Aucune obligation de cliquer nulle part, mais si tu as déjà le souhait de réserver un logement/un véhicule/activité, tu peux le faire en passant par mes liens 🔗

Merci d’avance pour ton soutien 🙏

Mon expérience de voyage et mission humanitaire en Inde

En 2017, j’ai eu la chance de partir en Inde pour une mission d’aide international, dans le cadre de mes études à Excelia. Je suis donc parti à Jaipur avec deux de mes amis, au sein de l’association Taabar, partenaire de mon école depuis plus de 10 ans. Nous avions comme mission d’enseigner, l’anglais et les mathématiques à des enfants issues de l’esclavage infantile. Les enfants étaient âgés de 6 à 18 ans et pour la plupart, ils ne sont presque jamais aller à l’école. L’association avait pour but de retrouver leurs parents et d’organiser le rapatriement. Ce fût une expérience ultra enrichissante, avec des rencontres marquantes. Je peux notamment cité “Ramesh Paliwal” le directeur de l’association. Il a fait de l’avenir des enfants du Rajasthan son combat. Même s’il y a eu des hauts, des bas, ce genre d’expérience ne peut qu’être positive. Mais mon conseil sera de privilégier autant que possible la durée. Durant cette mission, j’ai eu l’occasion de réaliser un court-métrage expliquant brièvement notre mission.

Mon expérience de voyage et mission humanitaire au Brésil

Suite à ma première expérience positive de voyage et mission humanitaire, j’ai décidé de repartir au Brésil en y mêlant une mission internationale. C’est donc dans cette démarche que j’ai prise contact avec Pascal Casquineau, le directeur d’Operação Brasil. Le projet en cours de son association était la construction d’un espace pour accueillir et éduquer les enfants défavorisé de Belo Horizonte. L’espace porte aujourd’hui le nom de Camille Muris, étudiante engagée dans le Volontourisme, décédé durant les attentats de Nice. Ma mission et celle de mon amie Cléa fût de lever des fonds pour le financement des travaux. Sur place, nous avons contribué à l’achat de fournitures et à la mise en place d’activités autour du Carnaval. Même si c’est une aide minime, elle a à son échelle pu contribuer à l’avenir de certains de ces enfants.

Pour conclure, je dirais qu’associer voyage et mission humanitaire peut être une manière de voyager autrement si cela est fait en toute transparence. J’espère avoir pu être utile à tes démarches. Je te souhaite de concrétiser ton projet de volontourisme dans le respect et la transparence.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Xploreautrement© Copyright 2021 - Tous droits réservé
Fermer