Que faire à Mostar ? Top 10 pour un voyage inoubliable

Mostar est une ville légendaire qui génère un bon nombre de fantasmes. La guerre lui a donné une image de ville assiégée et à peu à peu effacé le côté unique et magique de cette ancienne cité ottomane. Partir explorer la capitale culturelle de la Bosnie-Herzégovine, c’est donc découvrir une ville aux mille merveilles, mais aussi au passé fascinant et douloureux. Visiter Mostar ce n’est pas seulement jeter un coup d’œil à son pont. Il te faudra environ 2 à 3 jours pour apprécier la ville à sa juste valeur et comprendre les enjeux de cette dernière. Tu te demandes alors, que faire à Mostar durant 2 jours ? Voilà une liste non exhaustive qui devrait remplir ton emploi du temps.

L’incontournable Stari Most

S’il y a bien une chose qui nous vient à l’esprit lorsque l’on évoque Mostar, c’est son pont. C’est à juste titre, puisqu’il est le symbole de la ville et qu’il a d’ailleurs donné son nom à la cité. Et oui, en slave Most, veut dire pont et Mostar signifie gardiens du pont.

Mais pourquoi garder un pont ? Pour plusieurs raisons. Tout d’abord son importance géographique (notamment durant la guerre) parce qu’il relie la partie Bosniaque à la partie Croate de la ville. Fort heureusement, aujourd’hui cette signification a perdu son sens, mais le terme de Mostari garde toujours une grande importance. En effet, ce sont eux qui sont les garants de la sécurité sur le pont, et particulièrement des célèbres sauts. On ne saute pas les 23 mètres du Stari Most comme ça ! Il y a un véritable process. Cela commence par un saut d’un pont plus petit pour vérifier les aptitudes. Si ce dernier est bon, il faudra ensuite signer une décharge en cas d’incident. Car oui, il peut y avoir des incidents, même des morts. Ce n’est pas un banal saut, mais une tradition ancestrale qui demande beaucoup de pratique et de technique.

Le pont construit au 16ᵉ siècle à l’initiative de Soliman le Magnifique est aussi célèbre pour sa destruction. En effet, comme évoqué du fait de sa position stratégique, il a été détruit en 1993 par un bombardement Croate. Après la guerre, il a été reconstruit à l’identique selon les normes de l’UNESCO avant de rouvrir en 2004.

Le conseil de Clem : Afin d’avoir une vue grandiose sur ce fameux pont, je te conseille de te rendre à la plage en contrebas de ce dernier. De là, tu pourras apprécier les plongeons des locaux.

Que faire à Mostar ? Le stari Most

ALERTE SPOILER 🛎️

Cet article contient des liens affiliés vers des sites partenaires 👥

En passant par mes liens, tu n’auras aucun frais supplémentaire, mais par contre, je toucherais une petite commission. Ces liens affiliés sont un moyen de m’aider à te proposer des contenus gratuits, indépendants et sans publicité. Aucune obligation de cliquer nulle part, mais si tu as déjà le souhait de réserver un logement/un véhicule/activité, tu peux le faire en passant par mes liens 🔗

Merci d’avance pour ton soutien 🙏

Visiter le centre historique

Le cœur de Mostar est sans nul doute son centre historique pittoresque, classée au patrimoine de l’UNESCO. Il est animé en permanence par un flux de touristes, un peu trop à mon gout. Mais il faut reconnaitre que ses rues étroites pavées de galets en valent la peine. Mais j’avoue que j’aurai d’autant plus apprécier ce bijou sans les innombrables boutiques et magasins de souvenirs qui le compose. C’est malheureusement ce que l’on appelle la rançon de la gloire. Et il faut aussi relativiser, car ces boutiques de souvenirs sont un élément de survie crucial à l’économie locale, qui aujourd’hui dépend grandement du tourisme.

Mais malgré cet aspect de Bazar touristique, le centre-ville à plus d’une pépite à découvrir. À commencer par le marché couvert, ou vous pourrez vous immerger dans un dédale d’odeurs locales, de produits du terroir, de vêtements et quincailleries en tous genres. Je te conseille ensuite de te rendre au Manoir ottoman de Bišćevića Ćošak pour prendre un thé turc ou un café bosniaque dans une ambiance locale. Bien moin connu que le Stari most, il ne faudra tout de même pas louper le pont courbé ou Kriva ćuprija, le pont le plus ancien de la plus ville. Enfin, tu devras te rendre à la sublime mosquée Koski Mehmed Paša.

Que faire à mostar ? Le centre historique
Le centre historique de Mostar

La mosquée Koski Mehmed Paša

La mosquée Koski Mehmed Paša est un incontournable du centre historique de Mostar. Elle est avec le Stari Most un peu un symbole du paysage architectural de la ville. Construite entièrement avec des pierres blanches, elle est sublimé par son dôme bleu ciel et son minaret. Minaret qui est d’ailleurs l’une des particularités de cette mosquée puisqu’il est possible de gravir ce dernier et ainsi apprécier la vue panoramique sur Mostar.

S’il n’y a pas de prérequis pour gravir le minaret (mis à part les 4BAM/2€ d’entrée), tu devras procéder aux différentes ablutions et te vêtir selon les règles en vigueur pour visiter cette dernière.

Le conseil de Clem : C’est plus un rappel qu’un conseil, mais pour les hommes il est obligatoire de porter un pantalon pour rentrer dans une mosquée et pour les femmes en plus du pantalon, les épaules doivent être cachées.

Que faire à mostar ? La mosquee Koski Mehmed Pasa
La-mosquee-Koski-Mehmed-Pasa-et-la-riviere-Neretva

Explorer la ville avec Sheva

Lorsque l’on se demande quoi faire à Mostar, on peut vite se poser la question d’une visite guidée. Dans les 3/4 du temps je ne suis pas un fana de ces dernières. Mais là j’avoue que c’est un peu l’exception qui confirme la règle. Une ville comme Mostar ne peut à mon goût pas se visiter sans le point de vue d’un local, autant l’histoire de la région et complexe. C’est pourquoi je te recommande le free walking tours de Sheva. Mais il y a un prérequis, tu dois pouvoir comprendre l’anglais.

Sheva est un ancien militaire de l’armée bosniaque. Tu apprendras donc en profondeur et d’un point de vue plus personnels les enjeux, aboutissants et conséquences de la guerre. Je te conseille de lui demander s’il pense qu’une nouvelle guerre est possible, sa réponse risque de te choquée. Mais je te rassure tu ne passeras pas 3h à parler de la guerre, il t’expliquera aussi la culture Mostari et la religion musulmane.

Il organise des tours tous les jours au départ du Turkish hamman à des horaires différentes selon les saisons que tu peux consulter sur son site internet.

Que faire à mostar ? Sheva
Sheva walking tour

Découvrir le mémorial des partisans

Situé dans les hauteurs de la ville, à proximité de la cathédrale Catholique. Il est l’un des plus imposants cimetières commémoratifs la période socialiste en ex-Yougoslavie. En plus de son importance historique et idéologique forte, c’est un point de vue idéal sur Mostar et la forêt de Trimuša qui l’entoure. Le cimetière est un grand jardin ondulant comme la Neretva jusqu’au 560 tombes sans croix ni symbole communiste afin de ne pas valoriser la mort ou l’idéologie.

Que-faire-a-Mostar-Le-cimetiere-des-Partisans
crédit @mersadphotography

Randonnée et coucher de soleil au cimetière Orthodox

Encore un cimetière qui sert de point de vue, c’est un peu glauque tu me diras. Et tu as raison, mais cela va malheuresement de pair avec l’histoire de ce lieu. Le cimetière orthodoxe est sans aucun doute le lieu a privilégié si tu cherches un point de vue pour le coucher de soleil. C’est aussi le point de chute d’une sublime randonné de 6Km le long de la rivière Neretva.

Cimetiere Orthodox de Mostar
Crédit @rangoMo82
Que-faire-a-Mostar-Le-cimetiere-Orthodox
Crédit @rangoMo82

Explorer la Neretva en bateau ou à la nage

On parle des monuments comme le Stari Most ou la mosquée Mehmed Paša comme symbole de la ville de Mostar, mais le symbole originel de cette dernière est la Neretva. Cette rivière sur laquelle a été construite cette ville à l’influence ottomane. Explorer Mostar, c’est donc aussi découvrir la capricieuse et dangereuse rivière Neretva. Dangereuse par son courant incertain, qui est d’ailleurs l’une des causes de mortalités des plongeurs inaptes du pont. Mais tu peux tout de même te baigner dans cette dernière sans plonger du pont. Si tu as le courage de braver l’eau froide de cette dernière, le meilleur spot est la plage situé en contrebas du Stari Most sans trop s’éloigner de cette dernière.

Si tu souhaites découvrir la rivière sur sa longueur, tu peux partir pour une balade en bateau de 30mn. Cela te couteras 20BAM/10€. Ne l’ayant pas fait je ne peux ni te l’as reccomandé ni te l’as déconseillé. Alors si tu est parti à Mostar et que tu t’es baladé en bateau sur la Neretva, n’hésites pas à partager ton expérience en commentaire.

Que faire à mostar ? La neretva river

Tester la gastronomie locale

La gastronomie bosniaque est en soit semblable à la gastronomie des Balkans. Parmi les incontournables de la cuisne Yougoslave présente en Bosnie-Herzégovine, on compte le burek, la rakia, les poivrons farcis à la viande, le cevapi et la culture du barbecue au boeuf. Si tu es végetarien, ce n’est pas le meilleur endroit pour toi. Si tu cherches un restaurant local digne de confiance, je peux te recommander le restaurant familiale de Tirma-Irma.

La bosnie-Herzégovine jouie d’une grande influence otommane, ce qui joue aussi sur sa gastronomie et particulier sur ses boissons et patisseries. En effet, en bosnie tu pourras boire un café bosniaque avec un baklava. Le café bosniaque est une variation du café turc servis dans un set en cuivre avec une pate d’amande ou à la rose. Pour faire passer le tout tu pourras fumer un narguilé dans les rues etroites du cente-ville de Mostar.

Que faire à mostar ? Tester la gastronomie locale
Tester la gastronomie locale

Le musée de la guerre et du génocide

Tu l’auras compris, visiter Mostar ce n’est pas que du fun. Le passé historique de la ville peut parfois être lourd mais il est à mes yeux important de le comprendre. Si tu te sens capable de voir des images choquantes de crime de guerre et de crime contre l’humanité tu pourras te rendre au musée de la guerre et du génocide. Tu découvriras les horreurs du génocide de Srbenica et les différents récit personels de crime de guerre. Si tu as le coeur attaché c’est un bon complément à la visite de Shiva, sinon je ne te le conseille pas.

La sniper tower

Si elle figure en dernière position de ce top, ce n’est pas parce qu’elle n’en vaut pas la peine, mais, car c’est un site d’URBEX illégal. Je n’encourage personne à s’y rendre, mais ne pas en parler serait une offense. Cette tour est comme son nom l’indique une ancienne tour de sniper utilisé par les Croates durant la guerre de 1993. C’est aujourd’hui devenu un squat au passé sombre. Elle est décorée de nombreux graffitis, certaine artistique, d’autres troublants.

Graffiti sniper tower

Si comme moi tu souhaites braver la légalité, tu as une entrée possible par l’arrière du bâtiment. Mais encore une fois ceci est illégal, et si tu te fais surprendre par la police, tu peux écoper d’une amande. Pourquoi ? Pour des raisons de sécurité, les escaliers principale est dépourvue de rambardes, je te conseille donc de prendre l’escalier intérieur. C’est d’ailleurs dans ces escaliers que tu pourras imaginer la pression des tireurs durant la guerre. Tu pourras enfin avoir une vue surplombante et lourde de sens sur Mostar et sa vallée.

Que faire à mostar ? La sniper tower
Vue-depuis-la-Sniper-Tower

Que faire à Mostar ? Découvrir les alentours

Mostar est un excellent point de départ pour explorer la région de l’Herzégovine. Depuis cette ville mythique, tu pourras découvrir 2 villages authentiques et un site naturel d’exception.

Blagaj

L’endroit le plus iconique et le plus proche (environ 15 minutes de Mostar) est le village de Blagaj. Là-bas, tu pourras découvrir le Tékija, un monastère derviches encastrés dans la roche karstique qui entoure le village et domine les eaux turquoise de la Buna. La visite du monastère ottoman ne coûte que 4 BAM/2 euros et l’expérience est vraiment à ne pas manquer. Tu pourras ensuite te rendre sur la rive opposée de la Buna pour te ravitailler dans l’un des nombreux restaurants à base de truite grillée, plat typique de Blagaj. Tu pourras ensuite te rendre au point de vue situé juste au-dessus des restaurants pour admirer la Tékija et la chute d’eau voisine. Si comme moi, tu souhaites découvrir Blagaj différemment, je te conseille de t’y rendre le 14 mai pour profiter d’une procession et d’une fête local.

Visiter Blagaj

Pocitelj

Second endroit à explorer, Pocitelj, l’un des plus anciens villages de Bosnie-Herzégovine. C’est un village médiéval ottoman taillé dans la roche où le temps parait figé. Tu pourras y trouver une mosquée et une école coranique du 16ᵉ siècle, mais malheureusement le village n’est pas dans le meilleur des états dut à la guerre de 1993. Pour découvrir Pocitelj, a sa juste valeur, tu devras grimper en haut de la forteresse du village pour avoir une vue grandiose sur les paysages alentours et la rivière Neretva.

Visiter Pocitelj
Crédit @heinstirred | Gettyimages

Les chutes d’eau de Kravice

Troisième et dernier lieu à explorer aux alentours de Mostar, les chutes d’eau de Kravice, sont sans hésitation le patrimoine naturel de Bosnie à ne pas louper. Situé à environ une heure de Mostar en direction de la Croatie, ces dernières dévoilent une cascade de 30m de haut en forme d’amphithéâtre. Je te conseille de t’y rendre au printemps pour apprécier le spectacle de la nature et en été pour profiter d’une baignade ou louer un kayak.

Visiter Kravice
Crédit @elfart | Gettyimages
Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Fermer
Xploreautrement© Copyright 2021 - Tous droits réservé
Fermer